Tuesday, 21 de May de 2024 ISSN 1519-7670 - Ano 24 - nº 1288

Robert Solé

‘Paris brûle-t-il ? Dans l’immobilier, c’est la flambée. Le prix moyen du mètre carré y a atteint 6 680 €, selon les notaires. Un record historique. Et encore s’agit-il de la capitale dans son ensemble, tous quartiers confondus. Si vous voulez acheter à Saint-Germain-des-Prés, prévoyez le double : 12 440 €., sachant qu’il ne s’agit que d’une moyenne. Pour y être vraiment bien logé, multipliez encore par deux : mieux vaut compter large pour ne pas avoir à engager avec le vendeur une humiliante discussion de marchand de tapis.

On nous avait affolés, il n’y a pas si longtemps, avec la baisse des prix à Paris. Les pauvres propriétaires voyaient, paraît-il, toute la plus-value de leurs logements, péniblement acquise année après année, partir en fumée. C’était à fendre le coeur. Même les locataires, incapables de se payer une chambre de bonne dans la capitale, compatissaient. Dieu merci, les choses sont rentrées dans l’ordre, comme chaque fois depuis cinquante ans. Quand la pierre fait semblant de s’effriter, quand le choeur des pleureuses se met en branle et que les analystes annoncent l’apocalypse, on peut dormir tranquille : les prix ne baissent que pour mieux remonter.’